Le changement climatique est aujourd’hui avéré. L’agglomération de Limoges n’échappe pas à ces problématiques, ce que confirment de nombreux rapports publiés. La politique urbaine de ces dernières années est un non-sens face à ces enjeux avec, des extensions urbaines, de l’artificialisation des sols, la création de nouvelles places très minérales avec îlots de chaleur (place de la République) ou des espaces sans arbres (Jardin d’Orsay). Le centre- ville est peu praticable, la piétonisation ridicule, les pistes cyclables inexistantes ou impraticables, les transports en communs inadaptés au développement urbain dans un contexte d’absence de plan de circulation cohérent. Limoges est isolée au plan européen et national, des choix aberrants d’infrastructures sont engagés (autoroute payante vers Poitiers, déviations inadaptées, hyperloop, …). L’extension urbaine continue, l’artificialisation des sols ou la désertification du centre-ville caractérisent la ville de Limoges.

Partager sur facebook
Partager sur twitter