Les mobilités sont actuellement organisées autour de la voiture individuelle.

La politique de transport, l’étalement urbain et l’éparpillement des grands équipements hors du centre-ville ont fait que la voiture individuelle est le moyen de transport le plus utilisé (90 % des déplacements de moins de 50 km). Cet étalement a impacté les milieux naturels, dévitalisé le centre-ville et augmenté fortement les consommations énergétiques du secteur des transports et la précarité des ménages.

Le réseau de transports en commun possède des faiblesses du point de vue desserte, fréquence et rapidité, qui poussent les habitants à préférer la voiture individuelle.

Le réseau ferroviaire de proximité est délaissé par la SNCF, ce qui incite les habitants des villes voisines (Eymoutiers, Saint-Junien, Saint-Yrieix, etc.) à prendre leur voiture pour venir à Limoges.

Le réseau national desservant Limoges est aussi malmené (liaisons vers Paris, Bordeaux, Lyon ou Toulouse).

Partager sur facebook
Partager sur twitter