Le secteur du bâtiment est identifié, pour Limoges Métropole, comme étant à la fois un poste important de consommation d’énergie (1er) et d’émissions de gaz à effet de serre (2ème avec 30% des émissions). Le taux de logements construits avant 1974, les moins performants énergétiquement, est de 61,3%. (67,8% sur la ville de Limoges) et la précarité énergétique liée au logement y concerne plus de 20% des ménages (moyenne régionale 14,7 %). La priorité est donc l’isolation des bâtiments couplée à l’évolution des systèmes de chauffage.

Partager sur facebook
Partager sur twitter